Que faire si une chaine à neige se casse pendant que je roule ?

C’est l’incident redouté par tous les automobilistes roulant sur la neige avec des chaines : la casse. Il existe différents degrés de casse et certains modèles de chaine peuvent être réparés de manière temporaire. Mais dans l’ensemble, quels sont les réflexes à avoir en cas de casse ? Comment procéder pour réparer ses chaines ? Quels sont les moyens de prévention, permettant quasiment à coup sûr de ne pas en arriver là ?

Comment entretenir au mieux ses équipements neige afin qu’ils soient toujours en bon état ? Enfin, comment choisir ses chaines à neige pour qu’elles soient parfaitement adaptées à vos roues ?

Mes chaînes à neige ont cassé en cours de route, que dois-je faire ?

C’est un incident qui arrive rarement heureusement, mais qui peut se produire. Il faut donc être vigilant, car, quand c’est le cas, on peut dire que c’est problématique. Imaginez-vous sous la neige, obligé d’immobiliser la voiture pour réparer votre maillon de chaîne.

Pour rappel, la loi interdit dans certaines zones de rouler sans chaîne à neige (zones B26). Rouler avec des chaines cassées vous expose à la même amende que celle relative au « défaut de port de chaîne » prévue par la loi. Par ailleurs, s’équiper pour rouler sur la neige est une question de bon sens.

Les chaines à neige améliorent l’adhérence de vos pneus avec la route, permettant à votre véhicule de ne pas glisser ou déraper de manière dangereuse. Si elles sont cassées, par déduction, vous ne serez plus protégé. Il en va de votre responsabilité d’évaluer si vous devez immobiliser votre voiture ou non. Ceci dépendra peut-être aussi des conditions météorologiques et de la circulation.

Mais, sans équipement, il est généralement plus sage d’immobiliser la voiture, d’autant plus qu’un maillon cassé pourra endommager vos pneus, car les chaines ne se placeront plus correctement. Cependant, sachez que certains modèles de chaînes vous permettront de réparer rapidement un maillon : vous perdrez un peu de temps, mais pourrez repartir.

Comment réparer un maillon de chaîne ?

Si vous vous retrouvez confronté à cette situation, il est important de savoir comment réagir :

  • Pour commencer, garez votre voiture sur un emplacement sécurisé sur le bas-côté. Mettez votre gilet jaune pour sortir de la voiture afin d’être bien visible.
  • Enlevez la chaîne de votre pneu et déposez-la sur le sol bien à plat.
  • Repérez le maillon qui est cassé.
  • Placez le lien de réparation entre les maillons cassés. Utilisez un marteau ou un maillet pour le fixer.
  • Pour les chaînes croisées, utilisez le lien de réparation d’urgence en attachant entre eux les maillons qui sont cassés. Ici, vous n’aurez pas besoin de marteau puisque la fermeture du lien de secours se fait de façon automatique.
  • Cette installation est temporaire et vous ne pourrez pas continuer à rouler plusieurs jours avec le risque que vos chaînes cassent à nouveau. Pour des raisons évidentes de sécurité, il faudra les remplacer.

Comment entretenir ses équipements neige afin qu’ils ne cassent pas ?

Il existe cependant des moyens simples d’éviter ce genre de situation désagréable. Si vous choisissez bien vos chaînes, adaptées à votre voiture et que vous les entretenez avec soin, il est peu probable qu’elles cassent en plein milieu de la route.

  • Pour commencer, il faut vous entrainer à les monter. Effectivement, les équipements hiver sont souvent un peu complexes à monter, surtout les chaînes à tension manuelle (il faut les retendre après les avoir installées). C’est pour cela qu’il est fortement conseillé de s’entraîner à la maison. Ainsi, une fois en situation concrète, vous saurez comment faire. Pas de risque de les monter à l’envers ou de mal les tendre. Vous réduisez ainsi le risque de casse.
  • Adaptez votre vitesse : en effet, avec les chaînes à neige sur vos roues, vous ne pouvez plus rouler à pleine vitesse. Cela semble évident, mais attention, avec les chaines à neige, il est recommandé de ne pas rouler au-delà de 40 km/h. Par ailleurs, roulez de manière souple, sans freinage brusque, même avec les chaines.
  • Ne roulez pas avec vos chaînes sur le bitume. Ces équipements ne sont pas faits pour rouler sur les routes sèches. C’est là qu’ils ont le plus de risque de s’abîmer et de casser lors de la prochaine utilisation. Soyez donc vigilant ; si vous sortez d’une zone enneigée, désinstallez vos chaînes au plus vite.
  • Ayez le réflexe de toujours faire sécher vos chaînes : en effet, si vous les laissez dans l’humidité de leur boite toute la saison, elles seront plus exposées à la rouille, et donc à la casse. Quand vous rentrez à la maison, prenez l’habitude de mettre vos chaines à sécher. Ne les laissez pas dans un coin humide.
  • Enfin, au début de la saison d’hiver, vérifiez toujours l’état de vos chaines avant de partir sur la route. Peut-être auront-elles souffert de l’humidité, il faudra alors les remplacer.

Comment bien choisir ses chaînes à neige pour éviter les accidents ?

Un autre élément fondamental pour garantir la longévité de ses chaines et ne pas avoir d’accident de chaînes cassées, c’est de les choisir correctement adaptées à votre voiture. Vous ne pouvez pas emprunter les chaînes du voisin ou reprendre les chaines de votre précédente voiture sans avoir vérifié qu’elles sont à la bonne dimension.

  • Vos chaînes doivent correspondre à la taille de vos pneus. Effectivement, vous devez connaître le diamètre de vos pneus et le type de passage de roue. Les passages de roue étroits, par exemple, ne supportent pas tous les types de chaînes. Pour cela, regardez sur le flanc de vos pneus ou consultez le carnet d’entretien de votre voiture.
  • Choisissez les chaines en fonction de votre utilisation : certains automobilistes auront une occasion très ponctuelle des équipements d’hiver, cela ne vaudra alors peut-être pas la peine d’investir dans des équipements très onéreux ou techniques. Par contre, certains utilisateurs habitant en montagne auront besoin d’équipement performant.
  • Par ailleurs, la facilité d’installation peut être un critère déterminant. Les modèles les plus simples à poser sont les araignées (plus chères) ou les chaussettes (moins résistantes et pas toujours adaptées aux zones réglementées B26).